Mieux cerner les besoins des « e-humanists »

 

Réalisée au centre d’informatique de gestion de l’université Dalhousie à Halifax au Canada, cet article (1) présente une étude qui tente de comprendre les besoins en technologies de l’information et de la communication des chercheurs en sciences humaines

Elle définit un cadre en vue de construire une boite à outils à leur service selon plusieurs types de fonctionnalités : l’accès aux sources primaires et secondaires, la présentation des textes, l’analyse des textes et ses outils, les outils de communication et de collaboration.

Elle s’appuie sur une enquête en ligne en 60 questions (169 réponses), qui a pour but de dresser le portrait des chercheurs en sciences humaines au travail, à travers une analyse détaillée de leurs pratiques de recherche et d’enseignement.

Elle s’intéresse plus particulièrement aux « e-humanists », c’est-à-dire les chercheurs en SH qui utilisent les outils d’analyse textuelle, les premiers à avoir introduit les outils numériques dans leur activité.

Elle confirme que la plupart des chercheurs en SH utilisent les textes électroniques qu’ils privilégient comme sources documentaires secondaires plutôt que primaires et qu’ils préfèrent en accès libre, fiables et évalués par les pairs.

Elle montre aussi que les outils de communication les plus utilisés sont l’e-mail et les listes de diffusion. La collaboration entre collègues est rare, dans un travail qui reste solitaire.

Par ailleurs, les « e-humanists » sont plus ou moins demandeurs d’outils d’analyse textuelle, selon le type de recherche qu’ils conduisent (approche/interprétation sémantique, création d’un catalogue ou de la version électronique d’un texte, analyse linguistique…) mais ils ne les connaissent pas bien.

Le langage/codage préféré est associé à la nature de la recherche menée (XML enrichi pour ceux qui réalisent une analyse sémantique…).

L’étude se termine par une série de recommandations de conception d’outils numériques et souligne l’importance de la diversité et la flexibilité, compte tenu de la nature des SH.

(1) TOMS Elaine G., O’BRIEN Heather L., Understanding the information and communication technology needs of the e-humanist, Journal of Documentation, 2008, Vol. 64 No. 1, p.102-130