TAPoR, le portail canadien d’analyse de textes

« Text Analysis Portal for Research » (TAPoR) constitue le point d’entrée à la recherche canadienne sur l’analyse textuelle. TaPor contribue au développement de travaux de recherche dans 3 directions différentes: la représentation textuelle, les techniques et outils d’analyse textuelle, l’accès aux textes électroniques.

Le portail TAPoR propose aux chercheurs en SHS les logiciels d’analyse nécessaires à leurs recherches tant littéraires, linguistiques, lexicographiques que juridiques et qu’économiques; ceux-ci peuvent les expérimenter sur leurs propres textes et les partager avec d’autres. Les ressources textuelles disponibles sur le portail peuvent aussi servir de test.

L’infrastructure a aussi pour but de favoriser un réseau de collaboration au sein de la communauté de sciences humaines et sociales afin d’adapter les techniques informatiques à l’étude de textes électroniques sous forme variée.

Le budget total du projet, démarré en 2003, a représenté 6,78 millions de dollars dont une subvention de la Fondation Canadienne pour l’Innovation (CFI) de 2,63 millions de dollars. Les institutions partenaires et les provinces ont apporté les 4,15 millions restants.

En tant que projet multi-institutionnel, il rassemble 6 centres régionaux universitaires leaders dans le traitement des textes par ordinateur appliqué aux SHS, chacun d’entre eux apportant son expertise: McMaster où le projet est basé (installation des ressources centrales du projet et coordination du consortium), Victoria en collaboration avec Malaspina (multimedia), Alberta (production, archivage et diffusion des textes électroniques), Toronto (analyse lexicale, conception d’interfaces), Montréal (droit) et Nouveau Brunswick (métadonnées). Chaque centre dispose d’un laboratoire comprenant un ensemble de logiciels et un serveur local.

TAPoR a soutenu plus de 55 projets: les éditions Shakespeare sur Internet, le dictionnaire d’anglais ancien (DOE), les lexiques d’anglais moderne (LEME), le recueil sur la mondialisation et l’autonomie, pour ne citer que quelques exemples.