Les infrastructures SHS d’ESFRI

Dans le cadre du programme «Infrastructures», le Conseil européen a confié à  « European Strategy Forum on Research Infrastructures » (ESFRI) créé en 2002, le rôle d’incubateur de projets sur 10 à 20 ans, visant à optimiser les infrastructures de recherche existantes ou aider à en faire émerger de nouvelles.

Parmi les 35 projets, 6 concernent les sciences humaines et sociales. Les fonds qui leur sont attribués représentent 18% du financement global de construction (1,4 milliards d’€). Une feuille de route publiée en 2006 présente chacun d’entre eux, à des stades de réalisation divers, et mentionne les estimations de leur coût.

Council of European Social Science Data Archives (CESSDA) démarré en 2005 : optimisation du réseau de données en sciences sociales qui existe depuis 1970 et couvre plus de 20 pays européens. Celui-ci fournit des données internationales et européennes multilingues: enquêtes sociologiques, sondages d’opinion, statistiques, recensements gouvernementaux…

– Les coûts estimés à 30 millions d’€ concernent les améliorations techniques : normes communes, outils et services (intergiciels); renforcement des capacités (mise en place d’une plate-forme, maintenance, coordination); soutien aux organisations et aux membres du réseau.

Common LAnguage Resources and technology Initiative (CLARIN): création d’une infrastructure ouverte de ressources, d’outils et de services linguistiques pour la recherche et l’enseignement qui reposera sur les centres et répertoires nationaux. Le projet, impliquant 112 membres de 32 pays, prévoit, après une année préparatoire, une phase de construction pendant 5 ans pour atteindre sa pleine fonctionnalité en 2012 ; il compte harmoniser les différences terminologiques à l’aide d’une grille et du web sémantique.

-Le coût total est estimé à 165 Millions d’€, dont 120 millions destinés aux 20 centres nationaux distribués et les 45 millions restants à l’infrastructure paneuropéenne ;

Digital Research Infrastructure for the Arts and Humanities (DARIAH) lancé en 2006 : amélioration de l’accès et l’usage à long terme du patrimoine culturel et artistique européen (numérisation de données et la mise en place d’une grille)

– Le projet a été initié par 4 partenaires : AHDS (Grande-Bretagne), CNRS (France), DANS (Pays-Bas), MPG (Allemagne) qui constituent le réseau de départ, rejoints par 9 autres en 2007 et 1 en 2008

– Le coût préparatoire est estimé à 6 millions d’€, celui de la construction à 10 M d’€ et les frais opérationnels à 4 millions d’€ par année.

The European Social Survey (ESS): Initié en 2001 par l’ESF (European Science Foundation ) : mise à disposition de séries d’enquêtes sur les changements sociaux à long terme. Financé par la commission européenne (2/3) et l’ESF (1/3) pour la coordination et la conception centrale et par les organismes nationaux de chaque pays pour les coûts locaux, il arrive dans sa quatrième phase. 22 à 26 pays ont participé aux 3 précédentes phases.

– Le coût annuel global, estimé au départ à 6 millions d’€, pourrait être porté à 9 millions, soit 54 millions en 6 ans.

Survey of Health, Ageing and Retirement in Europe (SHARE): création d’une infrastructure proposant en libre accès des données sur la santé, le vieillissement et la retraite en Europe. L’enquête initiale sur 8 pays s’est étendue à 3 nouveaux et idéalement couvrira les 25 pays de l’UE.

Les données sont recueillies selon un rythme biannuel depuis 2002.

– le coût d’une vague de données bisannuelle comprenant le coût de préparation et de collecte des données pour les 25 états membres est estimé à 51 millions d’€. En plus des fonds de l’UE, s’ajoute une participation ponctuelle d’organismes nationaux.

European Resource Observatory for the Humanities and the Social Sciences (EROHS): mise en place d’une infrastructure, basée sur des ressources existantes, visant à promouvoir et assurer la coopération et l’intégration de données, technologies et politiques en SHS.

– le coût total de construction est estimé à 43 millions d’€ ; compte tenu de la montée en puissance progressive d’EROHS, le coût va augmenter d’année en année pendant les cinq premières années : de 5 M d’€ pour la 1ère à 12 M d’€ pour la 5ème année.

Preuve en est, donc, que l’e-science touche les SHS…le prochain rendez-vous : la nouvelle feuille route prévue lors de la 5ème conférence sur les infrastructures de recherche, le 9 et 10 décembre 2008.