L’e-science dans les bibliothèques nord américaines

L’Association of Research Libraries (ARL) a publié, le 18 octobre dernier, un document proposant un ensemble de réflexions autour de l’e-science.

Après une introduction sur le sujet (composants principaux du développement d’une cyberinfrastructure…), il identifie les domaines dans lesquels les bibliothèques peuvent s’engager sur des projets d’e-science et relève quels sont les problèmes rencontrés.

Puis, il donne un aperçu du rôle que peuvent jouer bibliothèques dans la gestion des données à travers quelques exemples (projet VIVO de l’université Cornell, Distributed Data Curation Center (D2C2) de l’université Purdue) et cite des organisations virtuelles en sciences exactes et SHS (HASTAC).

Il aborde les politiques de données et de financement aux Etats-Unis et dans d’autres pays (Australie…). Il termine en soulignant la différence entre accès libre et données libres (open data) .

Cette courte synthèse ainsi qu’un rapport paru en novembre 2007, confirme l’intention des bibliothèques de recherche nord-américaines de développer l’e-science alors qu’elles démontrent aussi leur dynamisme dans la mise en place de nouveaux services d’édition.