Bamboo pour planifier une e-infrastructure en SH

Projet américain multi-institutionnel et interdiscplinaire, Bamboo a pour  but de construire une e-infrastructure en sciences humaines. Il se veut répondre à la question : comment faire avancer la recherche en arts et sciences humaines à travers le développement de services numériques partagés?

Démarré début 2008, Bamboo est conçu comme un programme de conception et de planification s’échelonnant sur 18 mois. Il comporte une série de 5 ateliers de travail. Entre ceux-ci, des projets pilotes et des outils de démonstration sont développés pour tester les usages potentiels des services numériques. Le processus est envisagé de manière flexible, répondant à la diversité des points de vue et susceptible d’évoluer, tel que le bambou dont le projet porte le nom.

Au cours du programme, est élaborée une feuille de route comportant la liste des pratiques de recherche et celle des services qui répondent à ces pratiques et leurs fonctionnalités ainsi qu’une proposition d’implémentation d’architecture. Un document finalisée appelé «Organizational Options and Issues for Building Bamboo» devrait être rédigé en avril 2009. Une fois que la planification sera établie, l’autre but du projet est de former un consortium de partenaires institutionnels (universités, bibliothèques, industriels…).

Financé par la Fondation Mellon, le projet est coordonné par les universités de Chicago et Berkeley et porté par plusieurs communautés (chercheurs en arts et sciences humaines, spécialistes en science de l’information, bibliothécaires, informaticiens, spécialistes des technologies de l’information).

Le coût total du projet est d’environ 2, 4 millions de $. 1,4 millions de $ a été demandé à la fondation Mellon, le million de $ restant devant être partagé entre les universités coordinatrices.