Le portail CulturaItalia indissociable de MICHAEL

CulturaItalia, lancé au printemps 2008, est un point d’accès unifié multidisciplinaire au patrimoine culturel italien. Il moissonne les métadonnées des institutions participantes (musées, bibliothèques, archives…) et il est contributeur d’Europeana.

Géré par le ministère italien pour le patrimoine culturel (MiBAC) et bénéficiant de l’expertise de l’école normale supérieure de Pise, CulturaItalia est conçu de manière intégrée avec MICHAEL dont il est l’instrument fondamental: il possède le même modèle distribué et les mêmes structures de coordination au niveau régional et national ; il permet de trouver les collections numériques que CulturaItalia rend consultables et lui fournit, via OAIPMH, les données s’y rapportant.

Au même titre que MICHAEL, CulturaItalia s’inscrit dans le mouvement initié par MINERVA, dont il suit les préconisations et les résultats. Ses objectifs rejoignent ceux de MICHAEL : réaliser l’interopérabilité des contenus et des services et promouvoir les standards d’échange d’informations entre les institutions culturelles.

Il vise aussi à soutenir de nouveaux projets de numérisation, à développer et mettre à jour des sites web
culturels et à construire de services à valeur ajoutée sur Internet.

CulturaItalia a conçu une application spéciale (PICO-AP) pour favoriser l’interopérabilité. Chaque métadonnée est décrite par PICO-AP et classifiée grâce au PICO thesaurus, un vocabulaire contrôlé conçu pour indexer les ressources.

Le portail organise en un seul index les métadonnées moissonnées et les présente selon différentes thématiques (archéologie, architecture, arts visuels, environnement, cinéma et média, musique, loisirs, traditions populaires, littérature, sciences humaines, culture scientifique, formation, recherche et développement).

En décembre 2008, CulturaItalia contenait 2.200.000 métadonnées, 3000 articles, 5000 descriptions de sites web culturels et 40 documents multimédia.