Atouts des e-books selon les universitaires britanniques

Cet article (1) présente une étude qui fait partie de l’observatoire britannique des usages des livres électroniques dans les universités, financé par le Joint Information Systems Committee (JISC).

Menée entre le 18 janvier et le 1er mars, l’étude donne un éclairage qualitatif à l’enquête et repose sur l’examen de 2 questions ouvertes au moyen d’un logiciel d’analyse textuelle. Celle-ci a donné lieu à un nombre massif de réponses complètes en texte libre, au nombre de 16 000 (une majorité d’étudiants par rapport au personnel universitaire) soit 89% des 20 000 réponses, au total.

L’évaluation a concerné les 2 questions suivantes :

– À votre avis, quels sont les plus grands avantages qu’offrent les livres électroniques par rapport aux livres imprimés?

– Souhaitez vous ajouter autre chose concernant les textes de cours imprimés ou électroniques ou concernant votre bibliothèque universitaire?

Concernant la 1ère question, l’analyse révèle que l’avantage qui rassemble le plus de réponses (52%*) est la praticité de l’accès en ligne. Les 2 autres avantages ayant un taux de réponses comparables sont la possibilité de faire des recherches dans les livres (13%) et le coût (11%). Les autres atouts comprennent : la facilité de transport (5%), la praticité (3%), le respect de l’environnement (3%), le stockage (2%), la facilité de navigation (2%), l’utilisation multiple (1,7%), la facilité de localisation (1,3%), la possibilité de copier des extraits (1%).

Aussi intéressants sont les avantages qui recueillent très peu de réponses (moins de 1%) tels que la lisibilité, le choix plus large, la mise à jour, une meilleure qualité de graphiques et l’interactivité.

Quant à la 2ème question, des proportions importantes de commentaires portent sur les pratiques des bibliothèques (19%) et la fourniture plus conséquente en e-books (13%). Elle met en lumière ou confirme d’autres avantages (utilité pour trouver des références…) et inconvénients des livres électroniques (difficulté de lecture à l’écran, impression d’extraits de livres peu aisée, problèmes de conservation sur l’ordinateur et associés à la technologie tels que compatibilité avec Linux, pagination peu évidente…).

Ainsi, l’étude indique qu’il existe un marché potentiel pour les manuels électroniques dans la mesure où certaines caractéristiques seront améliorées (lisibilité, choix d’impression, conservation sur l’ordinateur).

* les % ont été arrondis

(1) JAMALI Hamid R., NICHOLAS David, ROWLANDS Ian, Scholarly e-books: the views of 16,000 academics: Results from the JISC National E-Book Observatory, Aslib Proceedings, 2009, vol. 61 n° 1, p.33-47