La stratégie de numérisation des archives nationales en Grande-Bretagne

Le programme « Licensed Internet Associates » (LIA) des archives nationales  du gouvernement britannique (TNA) est détaillé dans une étude sur  la viabilité des projets de ressources numériques, présentée dans ce billet.

Nous revenons sur cet exemple qui représente un modèle d’organisme de service public s’engageant dans une démarche commerciale pour financer les coûts de numérisation.

TNA a démarré le programme de licences LIA en 2005 pour la numérisation, l’accès et la préservation de son contenu, un des axes de sa politique numérique. Ce programme a permis de numériser plus de 80 millions de pages de documents d’archives en 4 ans (9% des collections complètes de TNA) et 20 millions sont actuellement en préparation.

Une stratégie de numérisation rapide à un coût direct minimal a été développée grâce à des partenariats commerciaux et des accords de licences commerciales non exclusives. TNA externalise l’hébergement, la maintenance, le service client et le développement de technologies pour le contenu numérisé dans le cadre du programme LIA. Les partenaires de TNA ont investi environ 53 millions de £ en 4 ans dans la numérisation et la maintenance du contenu, comme l’indique la responsable du programme

TNA initie aussi des programmes de numérisation en interne financés par des subventions provenant des agences gouvernementales, conseils de recherche et fondations privées pour des projets de mise en ligne de collections considérés comme importants. Les collections sont accessibles gratuitement sur DocumentsOnline. Le coût de téléchargement par document est de 3, 50 £.
L’objectif de TNA est de fournir en 2011 les copies numériques de presque tous ses documents en ligne, via ses partenaires commerciaux et son propre système DocumentsOnline.

Les services en ligne et l’étude des besoins des usagers sont aussi au centre de la politique de TNA. Celle-ci est notamment en train de réfléchir à la numérisation à la demande, mais il reste des problèmes à résoudre. Elle étudie aussi les moyens d’exploiter le contenu numérique généré par les internautes. Notamment, lorsque ceux-ci numérisent des documents des archives, ils pourraient être invités à mettre leurs fichiers numériques dans une collection partagée. Cette approche permettrait de numériser des grandes quantités de matériel à faible coût et d’impliquer les usagers dans le choix du contenu en ligne. Déjà, TNA possède un site wiki qui permet aux internautes de poster les métadonnées de leurs recherches.