Google s’oriente vers l’impression à la demande

Ce communiqué annonce que Google a récemment signé un partenariat avec On Demand Books (ODB) qui va permettre à ses 2 millions de livres numérisés libre de droits d’être imprimés à la demande au moyen de l’Espresso Book Machine fabriquée par On Demand Books.

L’Espresso Book Machine, qui a reçu le prix de «la meilleure invention de l’année» du Time Magazine en 2007, peut imprimer un livre de 300 pages, relié avec la couverture, en 4 minutes. Pour l’instant, une douzaine seulement de ces machines (valant entre 75000 $ et 97000 $) sont en service dans le monde, installées dans des universités ou des bibliothèques, comme celle d’Alexandrie en Egypte. La société On Demand Books en promet une quarantaine supplémentaire l’an prochain avec, de plus, des modèles capables d’imprimer tout le livre en couleurs.

Les livres imprimés à la demande seraient vendus à 8 $ pièce, dont 1 $ reviendrait à Google à, 1 $ à On Demand Books et 3 $ à chacune des 2 sociétés pour couvrir les coûts (matériel, main d’oeuvre, détaillants en livres).

L’alliance de Google avec On Demand Books ne concerne pour l’instant que les livres du domaine public. Si le règlement proposé par Google était approuvé en octobre, on ne sait pas ce qu’il en serait des livres épuisés.