L’attitude des chercheurs vis-à-vis des archives ouvertes, selon PEER

Le projet européen Publishing and the Ecology of European Research (PEER) publie ce rapport dont le but est d’examiner le comportement des chercheurs/auteurs et des chercheurs/utilisateurs vis à vis des archives ouvertes et de comprendre l’impact du dépôt large et systématique des résultats de recherche dans les archives ouvertes. Il met un terme à la première phase du projet PEER (2008-2011) financé par le programme eContentplus et en identifie les principaux thèmes émergents.

Le rapport repose sur une enquête électronique à laquelle ont répondu plus de 3000 chercheurs ainsi que sur des entretiens de groupes de chercheurs travaillant dans plusieurs domaines scientifiques : sciences exactes (médecine, sciences de la vie, physique et mathématique) et sciences humaines et sociales dans une moindre proportion (environ 8% des réponses).

Il détaille différents aspects de l’attitude des chercheurs selon les domaines scientifiques : la sensibilisation à l’accès libre et aux archives disciplinaires, le nombre d’articles de revues publiés au cours des 5 dernières années, le dépôt dans les archives ouvertes, les ressources les plus consultées en dehors des articles (livres, rapports…), le nombre d’articles lus, la perception des archives ouvertes vis-à-vis de l’examen par les pairs et des revues sur abonnement.

Il en ressort les conclusions suivantes :

  • le comportement variable des chercheurs vis-à-vis des archives ouvertes selon qu’ils sont auteurs ou lecteurs : les auteurs sont sensibles à la renommée de l’archive, les lecteurs à la qualité des articles.
  • la motivation principale des chercheurs/auteurs est d’atteindre un maximum d’audience du public ciblé, ce qui
    influence fortement le choix de la revue et /ou de l’archive.
  • dans certaines disciplines, les chercheurs sont peu enclins à diffuser leurs preprints. Dans une certaine mesure, ce n’est pas seulement une question de confiance dans la qualité des publications, mais aussi en raison de différences entre cultures disciplinaires (processus d’examen par les pairs dominant ou non…). D’autres paramètres peuvent être le stade de la carrière et le caractère centrée de la recherche par rapport à la discipline mère.
  • les services à valeur ajoutée, comme les statistiques de téléchargement et les alertes pourraient contribuer à une meilleure perception des archives ouvertes et pourraient en accroitre la popularité.
  • les lecteurs ont souvent besoin de passer par plusieurs étapes pour accéder aux articles qu’ils souhaitent visualiser et l’extension du libre accès devrait leur faire gagner du temps.