La DFG privilégie l’évaluation qualitative

Ce communiqué de presse de la Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG), repris et commenté ici, annonce de nouvelles mesures favorisent les éléments qualitatifs plutôt que les éléments quantitatifs dont l’importance dans l’évaluation est jugée excessive.

L’agence de financement allemande indique que, lors des demandes de financement, les chercheurs ne seront autorisés à ne citer sur leur curriculum vitae que 5 publications, les plus significatives dans leurs travaux de recherche. Concernant les publications directement en rapport avec le projet pour lequel est demandé une aide financière, seulement 2 publications par année de financement pourraient être citées. Par ailleurs, les manuscrits qui ne sont pas encore acceptés pour publication seront refusés.

Elle portera son attention à la description proprement dite du projet et à ses objectifs, souhaitant ainsi prendre en compte surtout son contenu dans l’évaluation et le financement de la recherche. C’est cet aspect qui devra être développé et qui servira de base à l’examen du projet.

Elle souligne la pression extrême exercée sur les chercheurs dans cette course à la publication qui peut conduire à des effets contre productifs et contraires à l’intérêt de la science. Elle annonce l’entrée en vigueur de ces nouvelles mesures en juillet 2010.