Le JISC démontre les avantages économiques de l’accès libre

Le Joint Information Systems Committee (JISC) a publié une note qui reprend les résultats du rapport « modelling scholarly communication options: costs and
benefits for universities ». Ce rapport modélise une approche économique du libre accès appliquée aux universités britanniques.

Le directeur de programme du JISC précise que «c’est la première fois que les universités vont disposer d’une méthode et d’exemples pratiques pour mettre en place le libre accès et calculer son coût dans le processus  de communication savante».

En effet, ce rapport démontre, chiffres et exemples à l’appui, les avantages économiques d’une politique de l’accès libre dans les universités et présente une méthodologie permettant d’estimer les gains réalisables par cette démarche.

La méthodologie repose sur une modélisation en ligne développée par un économiste australien John Houghton et ses collègues. Elle a été appliquée à 4 universités britanniques différentes par leur taille et leur activité de recherche (STM et SHS) de sorte que la plupart des universités du pays peuvent s’identifier à une de ces études de cas.

Le rapport calcule les coûts et les économies réalisés par les universités dans différents scénarios de mise en place de libre accès pour les revues (gold open access) et pour les archives (green open access) avec ou sans services ajoutés (gestion du processus d’examen par les pairs, relecture…).

Il ressort ces principaux résultats:

  • les économies annuelles de coûts d’un modèle d’archive universitaire combinée avec l’édition de revues sur abonnement pourrait atteindre entre 100 000 £ et 1 320 000 £.
  • passer de revues en libre accès financées par les abonnements à des revues dont les articles sont entièrement en libre accès peut permettre aux universités de réaliser entre 620 000 £ et 1 700 000 £ par an si la charge de traitement par article s’élève à 500 £ ou moins.
  • les économies réalisées lors du changement de financement des articles en libre accès par les abonnements à un financement complet du libre accès sont estimées entre 170 000 £ et 1 365 000 £ par an pour 3 universités sur les 4 examinées, lorsque les frais de traitement par article est de 1000 £ ou moins.
  • pour la 4ème université de l’étude, passer du modèle de financement par les abonnements au modèle de financement en libre accès par article lui en coûterait 1, 86 million de £ de plus qu’actuellement.