Les chercheurs veulent plus de numérique, selon une méta-analyse

Le rapport « The Digital Information Seeker: Report of Findings from Selected OCLC, RIN and JISC User Behaviour Projects » (février 2010) constitue une méta-analyse sur les comportements informationnels qui regroupe les études majeures, qualitatives ou quantitatives, centrées sur le contenu numérique, publiées au cours des 5 dernières années. Ses principaux résultats sont résumés ici.

Ce document de synthèse résume, compare et analyse 12 études conduites en Grande-Bretagne et aux USA, commanditées et/ou soutenues principalement par le JISC, le RIN et l’OCLC. Il en fait ressortir aussi bien les résultats convergents que les résultats divergents. Il discute des implications pour les bibliothèques.

Les chercheurs veulent plus de contenu numérique en texte intégral, tel est le fort dénominateur commun des résultats de toutes les études. Cependant, ils accordent de la valeur aux services de bibliothèques traditionnels et à la médiation «humaine». Les revues électroniques sont au coeur de la recherche d’information à tous niveaux et Google est souvent utilisé pour les localiser et y avoir accès. Il existe des différences de comportements informationnels selon les disciplines de recherche.

Parmi les résultats contradictoires, on observe que sont utilisés des outils de recherché d’information à la fois larges et spécifiques, qu’il y a du pour et du contre l’apprentissage formel à la recherché d’information numérique, que les conclusions sont mitigées sur la question de savoir si les recommandations et les réseaux sociaux ont un impact sur la recherche d’information.

Un autre rapport (décembre 2009), rédigé dans le cadre du même projet de recherche que le rapport précédent, porte sur les environnements de recherche virtuels. Au moyen d’interviews de gestionnaires de projets, il identifie des thèmes communs qui peuvent servir de catalyseur pour améliorer les environnements de recherche virtuels et les archives numériques financés par le JISC.