Nouveaux projets germano-américains de digital humanities

Après un programme commun de digital humanities entre les Etats-Unis et Allemagne , la coopération se poursuit. Cinq projets vont être financés à hauteur de 1, 67 million de $ dont 897 000 $ apporté par la National Endowment for the Humanities (NEH) et 772 000 $ par l’agence allemande (Deutsche Forschungsgemeinschaft ou DFG).

L’un des projet lauréat est la numérisation des catalogues d’oeuvres d’art vendues à l’Allemagne au cours de la guerre 1940-1945. En partenariat entre le « Getty Research Institute » (Los Angeles), la bibliothèque universitaire de Heidelberg, la bibliothèque d’art, et les musées nationaux de Berlin, il permettra de rechercher librement la provenance des biens artistiques et culturels enlevés à leurs propriétaires légaux sous le régime nazi.

Un autre projet subventionné est de rassembler certaines collections numériques de la bibliothèque numérique Perseus de l’université Tufts et de l’institut archéologique pour créer l’une des collections en ligne, en accès libre, les plus complètes d’oeuvres gréco-romaines.

Le reste du financement va servir à construire une bibliothèque numérique internationale de Sanskrit (université de Cologne et université Maharishi), à numériser 236 manuscrits arabes sur la théologie et la loi islamiques (université Freie à Berlin et université de Princeton) et à mettre au point un système d’encodage et de notations de partitions musicales manuscrites (université de Virginie et université de Paderborn), un projet déjà annoncé en 2009.