Médias sociaux et digital humanities

Il est un fait que les médias sociaux ont un rôle de plus en plus important dans la communication scientifique en général et dans les digital humanities en particulier.

Comment est interprété, perçu, exploré ce phénomène ? Matthew Kirschenbaum dans un article qui a déjà fait l’objet d’un billet mentionne le rôle central de Twitter dans la communauté des digital humanities.

Trois publications complètent ce point de vue:

Un article (1) présente une étude qui a analysé 4574 tweets de 3 conférences internationales de digital humanities en 2009 (DH2009 ), DHRA2009, ThatCamp2009) par des méthodes qualitatives et quantitatives. Il met en évidence l’adoption rapide de ce média émergent par les chercheurs en sciences humaines. Il souligne l’utilisation de Twitter comme plate-forme élargissant la communication et la participation aux conférences, favorisant la co-création des connaissances et générant la connaissance collective. Twitter est défini comme un espace multidirectionnel complexe dans lequel les utilisateurs peuvent prendre des notes, partager des ressources, mener des discussions, poser des questions et avoir une présence individuelle claire en ligne. Il permet aux membres de la communauté de digital humanities de se sentir connectés.

Alan Liu dans un article (2), parle de «monstrueuse exodisciplinarité»  quant aux changements évolutifs générés par les pratiques des médias sociaux (microblogging…) en  sciences humaines. Selon lui, la technologie numérique est en train de faire une différence fondamentale dans les sciences humaines, car elle est le vecteur d’ importations de paradigmes exotiques de la connaissance et élargit le concept de monographie, d’écrit et de discours. Il souligne la façon dont les projets numériques en sciences  humaines  entre plusieurs départements universitaires dépasse la notion traditionnelle d’interdisciplinarité.

La publication d’Alexander Reid (3) , futur chapitre d’un ouvrage à paraitre, fait une synthèse du sujet, en reprenant entre autres les 2 articles précédents, et développe une réflexion autour des théories de l’assemblage, et de l’acteur-réseau pour explorer le phénomène. Il développe  2 axes : le premier est un déplacement  de la matérialité à l’expression, le second est un déplacement de la territorialisation à la déterritorialisation. Il démontre comment les médias sociaux, en particulier Twitter, et les technologies mobiles ont transformé les pratiques éditoriales, même pour ceux qui continuent de publier de façon traditionnelle.

(1) ROSS Claire., TERRAS Melissa, WARWICK Claire, WELSH Anne, Enabled Backchannel: Conference Twitter Use by Digital Humanists, Journal of Documentation, 2011, Vol. 67, N°2, p. 214-237

(2)  LIU Alan, Digital humanities and academic change, English Language Notes [en ligne] 2009, Vol; 47  N°1, p. 17-35 [consulté le 25/05/2011]<http://www.mendeley.com/research/digital-humanities-academic-change-1/ >

(3) REID Alexander, Social Media Assemblages in Digital Humanities: from Backchannel to Buzz In Teaching Arts and Science with the New Social Media, Charles Wankel. Bingley, UK, Emerald (A paraitre)

 

 

3 Commentaires

  1. Abril

    Vous avez de bons points il, c’est pourquoi j’aime toujours verifier votre blog, Il semble que vous etes un expert dans ce domaine. maintenir le bon travail, Mon ami recommander votre site.

    Mon francais n’est pas tres bon, je suis de l’Allemagne.

    Mon blog:
    Credit Immobilier et simulation rachat de credit

  2. Elisabeth Caillon (Auteur de l'article)

    Merci de ces encouragements! Avant la création de ce blog, j’ai réalisé une veille dans le même domaine sur le site du TGE-Adonis (CNRS) pendant 3 ans, en tant que documentaliste/chargée de veille à l’INTD/CNAM. cordialement,

  3. Dean

    J’aime vraiment votre article. J’ai essaye de trouver de nombreux en ligne et trouver le v?tre pour être la meilleure de toutes.

    Mon francais n’est pas tres bon, je suis de l’Allemagne.

    Mon blog:
    regroupement de credit et Rachat de Credit ficp

L'ajoût de commentaire est désormais suspendu.