La revue par les pairs en ligne à l’étude

La fondation américaine Andrew Mellon est sur tous les fronts de la recherche scientifique y compris celui de son évaluation… Elle a doté la presse universitaire de New York d’une subvention de 50 000 $ pour développer et tester une méthode de revue par les pairs en ligne ouverte (P2P) de monographies et d’articles de revues, comme l’annonce ce communiqué de presse.

La presse universitaire est porteuse du projet avec MediaCommons , qui, créé en 2006 par l’Institute for the Future of the Book, expérimente l’édition numérique de textes dans tous les domaines des sciences humaines.

Le résultat du projet, d’une durée d’un an, sera rédigé par un conseil consultatif dont les membres représentent des opinions diverses, selon la fondatrice de Media Commons qui précise qu’il n’y a pas de parti-pris en faveur de la revue par les pairs ouverte.

Les objectifs de l’étude  sont de:

  • Evaluer la valeur et les lacunes de l’examen par les pairs ouvert.
  • Servir de feuille de route pour les chercheurs et les éditeurs, articuler les critères et les protocoles pour la conduite des examens par les pairs, à la fois rigoureuse et suffisamment souple pour s’appliquer dans toutes les disciplines.
  • Identifier les fonctionnalités techniques nécessaires pour développer ces protocoles.
  • Evaluer  les outils et les plates-formes actuellement disponibles pour les examens par les pairs en ligne et examiner si ces dispositifs sont compatibles avec les protocoles proposés.

Au vu des objectifs énoncés, cette étude permettrait de savoir ce qui peut et ne peut pas être fait en matière d’examen par les pairs ouvert et d’introduire un protocole normalisé et applicable à toutes les disciplines.

Auparavant, des expériences de revue par les pairs en ligne en sciences humaines avaient été menées par  ces 2 mêmes protagonistes, Media Commons Press et la presse universitaire de New-York, à  l’automne 2009 : ils avaient publié un ouvrage Planned Obsolescence: Publishing Technology, and the Future of the Academy qui avait été soumis, d’une part, à  un examen par les pairs ouvert invitant les lecteurs à faire leurs commentaires et,  d’autre part, à une revue par les pairs traditionnelle.

En 2010, la prestigieuse revue Shakespeare Quarterly a tenté, avec Media Commons, sa première expérience d’examen par les pairs ouverte avec un numéro spécial sur Shakespeare and New Media. Le succès a été tel que la revue a réédité, cette fois avec un numéro de la revue Shakespeare and Performance.

Après des expériences isolées dont il était difficile de tirer de conclusions sérieuses, une véritable étude s’engage sur le sujet.