Un nouveau livre sur les digital humanities

L’ouvrage «Switching codes: thinking through digital technology in the humanities and the arts» (1) s’interroge sur la situation actuelle et future des digital humanities et plus largement sur la culture numérique.

«Avec un demi-siècle d’ère numérique, l’impact profond de la technologie de l’information sur la vie intellectuelle et culturelle est universellement reconnu mais encore mal compris. En raison de la complexité de la technologie associée au rythme rapide des changements, il est de plus en plus difficile de trouver un terrain d’entente et d’engager des discussions approfondies.

Pour relever ce défi, Switching Codes  a réuni des universitaires, scientifiques et artistes américains et européens de premier plan, dont Charles Bernstein, Ian
Foster, Bruno Latour, Alan Liu, et Richard Powers pour examiner comment la
croissance fulgurante de l’information numérique et les technologies qui y sont associées sont en train de transformer notre façon de penser et d’agir. Sous des formes variées, essai, dialogue, courte fiction, jeu, ce livre vise à formaliser et favoriser la discussion entre les spécialistes des technologies de l’information qui ont généralement peu de formation en sciences humaines et les universitaires et qui ont peu de compréhension des technologies qui transforment si radicalement leurs disciplines. Switching Codes
sera un ouvrage indispensable à qui cherche à comprendre l’impact de la technologie numérique sur la culture contemporaine, tant les scientifiques, que les formateurs, les décideurs et les artistes.»

L’ouvrage (448 pages) est vendu en version imprimée ou électronique (30 $), brochée (85 $) ou consultable pendant 1 mois (7$).

(1) BARTSCHERER Thomas, COOVER Roderick, Switching codes: thinking through digital technology in the humanities and the arts, University of Chicago Press, 2011, ISBN: 978-0-2260-3831-5 (version imprimée), 978-0-2260-3832-2 (version électronique)