Conduite de projets internationaux de digital humanities

A l’heure où se mettent en place des projets collaboratifs multidisciplinaires internationaux en SHS et où les digital humanities continuent à prendre une dimension internationale, cette communication à la conférence internationale DH2011 soulève les difficultés de conduite des projets en raison de la diversité géographique des participants.

La communication rapporte une étude actuellement en cours, qui est conçue dans un premier temps pour identifier les modes de travail, les conditions et les relations au sein d’une équipe qui soient efficaces au sein de projets de grande ampleu.

Les résultats préliminaires rapportés ici sont ceux d’une partie d’une vaste enquête sur des équipes de recherche avec une représentation de différents pays, cultures et langues, dirigées par une équipe basée au Canada, au Royaume-Uni et en Allemagne. L’enquête repose sur une combinaison de méthodes de collecte de données (analyse des fichiers de logs et entretiens semi-structurés).

Les résultats d’ores et déjà  obtenus, à partir de l’analyse des entretiens, indiquent que des moyens (outils, process) sont déjà mis en place pour faciliter la collaboration dans les équipes. En outre, il existe des difficultés liées aux différences linguistiques et culturelles. Celles-ci peuvent entrainer des confusions entre les participants d’un projet et avoir une incidence sur divers aspects du travail d’équipe telles que la gestion, la communication, l’expression et la résolution de conflits, la prise de décision.

Une meilleure compréhension des cultures disciplinaires des pays des membres de l’équipe et le partage de normes professionnelles communes pourraient atténuer l’impact des différences culturelles.  Des travaux supplémentaires sont en outre nécessaires pour décrire comment préparer l’appui requis pour développer des collaborations internationales de recherche

Les résultats permettront à ceux qui travaillent dans ce type d’équipes d’identifier les facteurs qui tendent à les prédisposer à la réussite, et peut-être plus important encore, identifier ceux qui peuvent mener à des interactions problématiques, et donc  éviter de conduire à une moindre réussite du projet.

1 Commentaire

  1. Pingback: Conduite de projets internationaux de digital humanities | Réseaux sociaux scientifiques | Scoop.it

L'ajoût de commentaire est désormais suspendu.