L’édition numérique dans les pays en développement

Cette étude sur les perspectives de l’édition numérique dans les pays en développement a été confiée en 2010 à Octavio Kulesz, philosophe argentin, ancien éditeur traditionnel (Libros del Zorzal) et actuellement éditeur numérique (Teseo), par lAlliance Internationale des Éditeurs Indépendants avec le soutien de la Fondation Prince Claus.

Le parti pris est de proposer une étude évolutive, en construction, interactive, en dialogue constant avec les éditeurs des pays en développement, dans une perspective à la fois de formation, d’organisation, d’expérimentation et de définition d’actions de plaidoyer.

Elle est introduite ainsi :

« Quels nouveaux acteurs apparaissent dans les pays du Sud, en marge des systèmes puissants déjà formés aux États-Unis, en Europe et au Japon ? Peut-on concevoir une évolution autonome des publications numériques dans les pays en développement par rapport à celle des pays riches ? Quelles politiques d’appui peuvent être mises en place pour encourager la croissance de cette nouvelle industrie et pour aider et accompagner les acteurs traditionnels à s’adapter aux changements ?

Des expériences numériques menées dans le Sud permettent d’entrevoir que les nouvelles technologies constituent une grande opportunité pour les pays en développement – notamment en termes de diffusion – à condition que les entrepreneurs locaux cherchent des modèles originaux, adaptés aux besoins concrets de leurs communautés. »

Une enquête préliminaire en ligne réalisée en octobre 2010 auprès d’acteurs de l’édition (éditeurs, libraires, bibliothécaires…) a recueilli 120 réponses. Puis, une trentaine d’entretiens approfondis ont été menés fin 2010, début 2011.

L’étude, qui a porté sur six grandes zones géographiques : Amérique latine, Afrique subsaharienne, Monde arabe, Russie, Inde, Chine, montre que l’édition numérique au sein du monde en développement revêt un dynamisme et une diversité considérable.

Elle met en évidence quatre technologies en croissance : l’impression à la demande ou POD, relativement forte en Amérique du sud, les plate-formes en ligne généralement approvisionnées par des agrégateurs étrangers, les e-readers et les tablettes tactiles dont la production est dominée par la Chine et la Russie et la téléphonie mobile pour laquelle l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud sont à l’avant-garde.

A partir de cet état des lieux du numérique dans ces six régions, elle formule des propositions concrètes permettant aux éditeurs indépendants d’inscrire leurs propres projets dans ce nouveau contexte.