Conception des digital humanities à l’UCL-DH

Cette communication discute du fait qu’une définition large peut s’appliquer aux digital humanities et de la manière dont elle est mise en oeuvre concrètement au centre de digital humanities de l’University College London (UCL-DH), créé en 2009.

Le centre de digital humanities est conçu comme une plaque tournante autour des différents départements et des centres de recherches. Sa philosophie  implique de rassembler non seulement les autres disciplines académiques mais les bibliothèques, les musées, les archives, le patrimoine culturel et les fournisseurs commerciaux d’information.

Les informaticiens sont envisagés comme des partenaires à égalité avec les chercheurs en sciences humaines dans les projets de recherche. Ainsi, la recherche en digital humanities se met en place aussi souvent dans les départements d’informatique que ceux d’arts et de sciences humaines.

Le centre de DH est aussi engagé dans les medias sociaux : blog, Twitter et des projets impliquant le crowd sourcing et engageant le public. Un groupe de discussion informel mensuel (Decoding Digital Humanities) sur les digital humanities est organisé par les étudiants et le personnel.

Dans l’optique de créer des synergies et des collaborations  inattendues entre les disciplines dont il peut émerger de nouvelles recherches, des visites sont organisées dans différents département de l’UCL et d’institutions patrimoniales (British Library, British Museum… )

L’aspect interdisciplinaire touche aussi l’enseignement ; le nouveau master qui a commencé en septembre 2011  est le premier du monde à avoir une double appellation (MA et MSc) qui reflète la double appartenance du domaine des digital humanities.

Les auteurs concluent sur l’idée des digital humanities comme d’un domaine « crowdsourced », inclusif, toujours en croissance et dont le développement est organique.