Lancement d’OpenAIREplus

Comme l’annonce Couperin,  le projet OpenAIREplus a été lancé début décembre à Pise. Financé par la commission européenne, il vise à construire une infrastructure  en libre accès de seconde génération qui élargit dans plusieurs directions les résultats d’ OpenAIRE (Open Access Infrastructure for Research in Europe) .

Capitalisant sur l’infrastructure OpenAIRE, OpenAIREplus  va mettre en place une infrastructure participative pour la production scientifique. Elle étendra sa base de publications collectées à celles en libre accès indexées par l’infrastructure DRIVER (plus de 270 archives institutionnelles) et par d’autres archives qui répondent à certains standards.

Le projet cherche à établir un lien entre les publications scientifiques, les données de recherches et les sources de financement qui y sont associées. Grâce à OpenAIREplus, les données de recherches peuvent dorénavant être archivées comme des banques de données ou des fichiers  audiovisuels, et peuvent être liées avec les publications. Les chercheurs peuvent déposer leurs données dans le répertoire Open Access de leur choix ou dans l’archive orpheline qui se trouve sur le site web d’OpenAIRE.

Le projet compte aujourd’hui 41 partenaires  avec l’entrée de la Turquie, de la Suisse, de la Croatie, de l’Islande et du Luxembourg.  Il multipliera aussi activement ses liens internationaux pour contribuer à des normes communes, pour résoudre des problèmes liés aux données et pour étendre l’interopérabilité au niveau mondial.