Feuille de route GRDI2020

La version finale de la feuille de route Global Research Data Infrastructures : GRDI2020 Vision a été publiée.

Ce document développe une vision stratégique d’une infrastructure globale de données de recherche. Cette vision comprend la réalisation d’un écosystème scientifique numérique ouvert, souple et évolutif. Les défis technologiques, organisationnels, politiques, relatifs aux systèmes, les paradigmes informatiques et de programmation (cloud computing, MapReduce) sont passés en revue.

Les recommandations émises sont les suivantes :

  • La nouvelle génération d’infrastructures globales de données de recherche doit permettre la création d’écosystèmes scientifiques.
  • Les aspects sociaux et organisationnels devraient être pris en compte lors de la conception d’infrastructure globale de données de recherche de même que les tensions entrainées.
  • Les infrastructures globales de données de recherche doivent reposer sur des fondations scientifiquement solides;
  • Des modèles formels et des langages de requêtes pour les données, les métadonnées, la provenance de l’information, le contexte, l’incertitude et la qualité doivent être définis et appliqués.
  • De nouveaux outils avancés de données (analyse de données, fouille massives de données, visualisation de données) doivent être développés.
  • De nouveaux services infrastructurels avancés (découverte de données, découverte d’outils intégration de données, transport de données/services, gestion de flux, gestion d’ontologie/taxonomie, gestion de politique) doivent être développés;
  • Les futures infrastructures de données de recherche doivent favoriser la création de données scientifiques ouverts en connectant les ensembles de données de divers domaines, disciplines, régions, nations.
  • Les futures infrastructures de données de recherche doivent favoriser l’interopérabilité entre les données scientifiques et la littérature.
  • Les principes de la science ouverte et des données ouvertes, afin d’être largement acceptés, doivent être réalisées au sein d’un cadre de politique scientifique intégré  mis en œuvre et appliqué par les infrastructures globales de données de recherche.
  • Une nouvelle communauté de recherché international doit être mise en place.
  • De nouveaux profils professionnels doivent être créés.